Les biais cognitifs et leur impact sur la thérapie

Phénomènes psychologiques qui nous fait commettre des erreurs de jugement ou d'appréciation.

Vous savez, ces moments où vous prenez des décisions rapides sans trop savoir d'où elles viennent ?

 

Toutes ces décisions sont en fait prises selon vos propres filtres, ce à quoi vous croyez, ce que vous pensez pour vrai. Votre cerveau est un peu comme en mode survie, il va choisir ce qu'il pense être le mieux pour vous, il pense vous sauver. Ils ne sont ni rationnels ni logiques et induisent des erreurs d'interprétation qui s'enracinent tout au long de notre vie.

Le cerveau va aller au plus vite, et débutent alors les erreurs de jugement et d'interprétation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Modèle Algorithmique : John Manoogian

Exemples :


Biais de confirmation
➡️ Nous croyons ce que nous voulons croire, nous n'allons retenir que ce qui va dans le sens de notre croyance, ce qui va la confirmer, vous rejetterez tout ce qui dit le contraire. Alors ? mauvaise foi ou altération de la lucidité ?
Un exemple concret : vous décidez de monter sur votre balance pour vous peser et là... 1 kilo de + 😱, vous allez redescendre et remonter sur votre balance parce que peut être votre pied était-il mal placé ou encore vous déplacerez votre balance parce que vous aviez remarqué que le sol avait une légère déclinaison là ou vous étiez 😉... Alors que si tout est OK voire même 1 kilo en moins alors vous serez satisfait(e), descendrez de votre balance et passerez à autre chose...
Votre horoscope vous annonce de faire attention au chiffre 3, votre cerveau va alors identifier tout ce qui s'y rapporte, faire des associations, des liens et en fin de journée vous confirmerez naturellement que le chiffre 3 était bien présent ( vous le saviez, il est trop bien cet horoscope ! ).
Et si cela avait été le chiffre 5 ? Il est clair que vous y auriez tout autant fait attention et que lui aussi aurait été confirmé en fin de journée.

   Biais de jugement = effet de Halo

 

L'influence de la 1ère impression : La théorie de "L'habit fait le moine"

          - La couverture d'un livre vous attire, elle vous plait, vous achèterez ce livre en pensant qu'également il vous plaira.

          - Dans la rue, une dame âgée trébuche et tombe, un homme se porte à son secours pour l'aider à se relever, votre cerveau généralisera que cet homme est forcément quelqu'un de bien dans tous les axes de sa vie.

           - Votre acteur préféré a un rôle de sauveur ? Vous généraliserez à l'homme qu'il est dans sa vie.

Nous croyons ce que nous voulons croire parce que c'est plus facile, de même nous ne lisons pas les journaux pour l'information mais pour la confirmation de ce que nous pensons parce que notre cerveau recherche les raccourcis, la simplicité, la facilité.

 

Il existe + de 70 biais cognitifs, être conscient(e) de ce phénomène change à coup sûr notre vue du monde, notre perspective.

Nous en sommes tous victime, même lorsqu'on les connait !

 

Trop d'infos aujourd'hui nous oblige à faire du tri, à prendre des raccourcis, cela peut être utile mais aussi dangereux, changer de point de vue demanderait trop d'efforts alors nous préférons confirmer nos croyances existantes.

Ce sont souvent ces biais qui vous amène à la thérapie en mode de pensée "j'ai un problème", les débusquer, en prendre conscience est déjà le début du changement.

S'ils nous amènent parfois dans des choix non réfléchis, ces biais sont parfois tout de même utiles : Vous devez sortir, il pleut, vous prendrez alors votre parapluie sans réfléchir 1 heure à la solution la meilleure pour vous.

 

Je remarque souvent parmi mes consultants(es) combien ces biais altèrent les jugements ou la façon de penser :

    - "J'ai trop de poids" : par rapport à quoi ? A qui ? Au mannequin des magazines ? Au regard des autres ? Loyauté familiale ?

    - "J'ai jamais eu de chance" : biais de confirmation souvent appuyé par l'environnement proche usant des "ma pauvre, "pour toi ça sera dur", "te connaissant c'est pas étonnant"...

   - "c'est plus fort que moi" : déresponsabilisation, attente du changement venant de l'extérieur, croyance en la baguette magique.

Mon but : vous rendre votre responsabilité, vous accompagner à prendre conscience de ce qui vous anime, vous met en joie, ce  qui vous freine, trouver les clés de votre propre changement, vous faire vous connaitre vraiment.

Parfois rapide parfois plus lent, avancer vers un changement efficace pour enfin vivre et ne plus subir : développer la connaissance de soi et de l'humain, prendre conscience de vos propres limites pour sortir de l'ignorance. 

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Cabinet hypnose et PNL 

 

                                           TEL : 06 14 03 25 20

Sandrine SÉNÉ - EI

10 rue des Alouettes

40220 TARNOS

 

sandrine.sene@hypnosud40.fr

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.


Conformément aux articles L.616-1 et R.616-1 du code de la consommation, notre société a mis en place un dispositif de médiation de la consommation. L'entité de médiation retenue est : SAS CNPM - MÉDIATION - CONSOMMATION. En cas de litige, le consommateur pourra déposer sa réclamation sur le site : 

http://cnpm-mediation-consommation.eu 

ou par voie postale en écrivant à

CNPM - MÉDIATION - CONSOMMATION 

27, avenue de la Libération – 42400 SAINT-CHAMOND

Hypnothérapeute membre :

siret : 82333582300014